Atlante

Principauté Maritime d'Atlantide

 

Seafaring Principality of atlantis

nation submergée des vagabonds des mers

Submerged nation of sea wanderers

La Principauté Maritime d'Atlantide est une communauté fraternelle dont chaque membre a choisi librement un mode de vie nomade maritime, vagabondage océanique conçu à la fois comme un refuge et un combat contre les ravages environnementaux, économiques, financiers, politiques, religieux ou culturels, causés par la sédentarisation des populations. Les atlantes vouent un culte sacré à notre Mère-Océan et partagent un état d'esprit libertaire, égalitaire et fraternel, fait de communion sacrée spirituelle et matérielle envers la nature et l'humanité, de compassion, de tolérance, d'entraide, de rigueur corporelle et spirituelle, sans considération d'ethnie, d'age, de sexe, de religion, de culture, de richesse financière ou de nationalité. Chaque atlante est profondément imprégné de cette exigence, ainsi que le rappelle le serment qu'il prête lors de son entrée « dans les eaux d'Atlantis ». Cette conviction personnelle farouche est l'aboutissement d'un cheminement intérieur intime. La transmission de ce culte sacré est au cœur des préoccupations et des actes des atlantes.

 

Libertaire et ascète de par son mode de vie, chaque atlante se reconnaît dans « le Code d'Atlantis » qui guide ses réflexions et ses activités.

 

Juridique :

La Principauté est souveraine et indépendante de tous pouvoirs spirituels et temporels. Bien que sans territoire terrestre, elle se revendique un sujet de droit international public en tant que nation disposant d'une pleine souveraineté fonctionnelle. Cette souveraineté s'étend aux navires qui battent son pavillon de même qu'aux territoires vierges et inoccupés qui pourraient être occupés pacifiquement, à titre provisoire ou définitif.

 

Elle adhère aux valeurs de la Charte des Nation Unies, de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, et reconnaît l'ensemble des traités internationaux. Elle soutient les peuples non souverains dans leurs démarches vers l'indépendance et combat toutes les discriminations, notamment envers les autres micronations.

 

Elle dispose d'armes héraldiques et d'un drapeau, elle émet des actes officiels d'identité et des passeports pour ses membres et leurs biens, elle bat sa propre monnaie.

 

Héraldique, symboles, drapeau :

Le blason de la Principauté est d'azur au trident d'or, symbole de liberté sur toute la surface de notre planète bleue. Il est couronné pour signifier l'indépendance et la souveraineté absolue de la Principauté. Son drapeau reprend son blason, que chaque atlante peut librement utiliser.

 

La devise de la Principauté est « Askatasun eta errespetu ». Elle imprègne chaque atlante: liberté de chacun conformément aux valeurs de la nation atlante, dans le respect des autres et de notre Mère-Océan. La notion de conflit est étrangère aux atlantes, et même celle de compétition, bien que le mode de vie atlante soit sportif par essence. Nous croyons en la confiance, en la loyauté, en la compassion, en l'intérêt commun, et œuvrons au partage harmonieux et pérenne de notre planète-Mère. Nous ne pratiquons aucune violence ou prosélytisme de quelque sorte que ce soit. En conséquence, la Principauté est pacifique et non-violente, elle n'entretient ni armée ni police et est en paix avec l'ensemble des individus, regroupés ou non en organisations identifiées, peuples, nations, ou États. Elle entend que ses membres et elle-même soient traités de même et défendra les siens contre toute agression qui serait simplement causée par leur appartenance à la Principauté.

 

L'hymne de la Principauté est « Imagine », de John Lennon.

Sa monnaie est le cauri.

 

 

Nationalité :

L'accession à la nationalité atlante se fait par le droit du sol, le droit du sang, l'adoption par un prince atlante selon la coutume antique, ou la naturalisation sur demande du postulant. Les postulants à la naturalisation sont soumis à une période probatoire sous contrôle d'un prince ou d'une princesse atlante qui se porte garant d'eux auprès de ses pairs. La durée de cette période peut varier en tant que de besoin selon l'opinion de ceux-ci.

Aucune considération d'ethnie, de fortune, de naissance, de sexe, de culture, de religion, de philosophie ou de mode de vie n'est prise en considération pour bénéficier de la nationalité atlante. La plurinationalité est un droit reconnu à chacun.

L'age de la majorité est fixé à quinze ans.

 

Organisation sociale :

Chaque atlante est filleul d'un citoyen de la Principauté, qui est chargé de lui transmettre le Code d'Atlantis par la parole et l'exemple. Une fois ceci achevé et sur décision d'un Vice-Roi de la Mer, il devient prince de la Principauté et peut parrainer à son tour un filleul. La plus stricte égalité est de règle entre les princes.

 

Le lien filial qui unit parrains et filleuls est indissoluble et dure à vie, comme l'amitié qui unit les princes entre eux. Les atlantes partagent tout, en une intimité jamais atteinte chez d'autres peuples. Chaque atlante s'oblige sa vie durant au service de ses concitoyens. Ainsi se soude une communauté en une longue chaîne d'individus qui s'épaulent les uns les autres à vie. Chaque atlante doit assistance et partage des biens à sa disposition avec les membres de la Principauté, et en bénéficie de même.

 

L'autorité suprême de la Principauté est remise entre les mains des Vices-Rois de la Mer hérités de la tradition antique, qui sont dotés de prérogatives identiques et constituent le gouvernement de la communauté, qu'ils représentent « hors des eaux d'Atlantis ». Leur autorité ne peut être contestée à l'extérieur. « Dans les eaux d'Atlantis », toutes les décisions se prennent en commun.

 

Les Vices-Rois choisissent conjointement leurs successeurs dans les rangs des Princes et ce choix reste secret jusqu'à l'heure de la succession, lors des plus prochaines Joutes, et ce y compris des choisis. Le moment venu, ce choix est soumis à l'ensemble des atlantes. En cas de désaccord, les Vices-Rois effectuent une nouvelle désignation qui ne peut être remise en cause. En cas de décès, les Vices-Rois survivants choisissent un successeur au défunt et le soumettent à l'ensemble des atlantes. En cas d'invalidation ils effectueront un nouveau choix qui sera définitif.

 

La charge de Vice-Roi n'est pas héréditaire, elle prend fin au plus tard lors des Joutes de l'année des soixante-quinze ans de leur titulaire. Les titres et le protocole subsistent cependant en faveur des anciens à titre honorifique.

Le premier Vice-Roi désigné par les atlantes lors du rétablissement de la Principauté est Laird Lochwood Kaloni le Navigateur.

 

Protocole :

« Dans les eaux d'Atlantis », tous les atlantes sont égaux, se tutoient et s'embrassent, quel que soit leur rang. Les Vices-Rois reçoivent les marques de respect usuelles portées aux souverains et sont appelés « Sire » ou « Majesté ».

 

Code d'Atlantis :

Tous les atlantes bénéficient des mêmes droits et ont les mêmes devoirs les uns envers les autres et envers la Principauté. Le Code d'Atlantis est un ensemble de règles non écrites d'ordre spirituel et moral résumées dans les serments prononcés par les atlantes chaque année lors des Joutes. Il imprègne le moindre de leurs sentiments et la moindre de leurs actions. La prestation de serments est le lien spirituel qui matérialise l'appartenance à la Principauté, unit les atlantes et approfondit le sens de communauté fraternelle. Les Vices-Rois veillent au respect concret de ces valeurs et fixent de nouvelles règles en tant que de besoin. Les prestations de serments ont lieu lors des Joutes et chaque fois que les Vices-Rois l'estiment nécessaire.

 

Ces règles visent à la communion spirituelle ou corporelle devant les merveilles de la nature dont les humains font intimement partie ; à l'intime certitude de la fragilité de notre planète-océan ainsi que de la condition humaine ; et à la nécessaire solidarité entre les humains par la mise en commun des biens matériels comme outils au service du groupe -ce qui ne signifie pas abandon de propriété, mais partage de jouissance. Les atlantes partagent tout, les plaisirs comme les peines et les corvées. Certains de nos rites, étranges aux yeux des profanes, sont des symboles de cette volonté de partage et de communion.

 

La confiance entre atlantes est une des bases du Code d'Atlantis. Elle entraîne une obéissance librement consentie envers les Vices-Rois ou ceux qu'ils pourront désigner comme responsables lors d'une action déterminée, sans entraîner pour autant aveuglement ou perte de sens critique. Elle est symbolisée par le rasage intégral pratiqué mutuellement.

 

L'exercice du libre-arbitre mûrement réfléchi est l'autre pilier du Code d'Atlantis. Les membres de la Principauté s'engagent les uns envers les autres comme jamais humains ne se sont sentis engagés puisque c'est le résultat d'un choix personnel et intime. Cette fraternité est à vie, comme l'exprime le serment prononcé lors du baptême atlante qui marque l'entrée des nouveaux atlantes « dans les eaux d'Atlantis ».

 

Les activités résultantes de ces règles concernent la protection environnementale, la recherche scientifique marine ou l'aide humanitaire, elles se déroulent sous l'autorité du corps des Atlantis Sea Guards et des Vices-Rois, et peuvent se dérouler conjointement avec d'autres groupes ou organisations de toutes nationalités.

 

Joutes :

Chaque anniversaire du rétablissement de la Principauté, voit l'ouverture d'une période de réjouissances appelées Joutes. C'est le moment des cérémonies de baptême, d'élévations dans l'Ordre de Poséidon, des comptes-rendus des actions et navigations passées, du lancement de nouvelles actions en faveur de Dame Nature, du choix de leurs participants et de leurs responsables, et le cas échéant de la désignation des successeur des Vices-Rois.

 

Baptême et serments :

Le baptême est le premier moment solennel d'une vie atlante. La cérémonie se déroule dans la plus stricte intimité à l'aube du deuxième jour des Joutes et est présidée par les Vices-Rois présents. C'est lors du baptême que se choisissent les noms des atlantes et sont prononcés les serments des filleuls et de leurs parrains.

 

Paquetage et tenue :

Chaque atlante limite au maximum son impact sur la planète. Il a soin de choisir autant que faire se peut des produits sains et naturels pour se nourrir, prendre soin de son corps et de son âme, et choisir un navire dont il pourra maîtriser les rejets et l'empreinte sur l'environnement. Cet ensemble matériel et moral constitue son paquetage. Il doit être léger.

 

La tenue atlante peut varier selon les lieux et les coutumes locales du monde extérieur que les atlantes ont à cœur de respecter. Hors des eaux d'Atlantis, elle se compose de vêtements brodés aux armes de la Principauté. L'antique kilt, appelé paréo, lava-lava, sarong, ou pagne selon les latitudes, en est une pièce privilégiée. Il se porte avec ou sans autres vêtements brodés aux armes d'Atlantis.

 

Entre atlantes –« dans les eaux d'Atlantis »- afin de gommer tous signes parasites provenant de l'extérieur et quel que soit le rang des intéressés, la tenue atlante est la nudité.

The Seafaring Principality of Atlantis is a fellowship whose each member freely chose a maritime nomadic lifestyle, ocean vagrancy designed both as a refuge and as a fight against environmental, economic, financial, political, religious or cultural devastations caused by sedentary way of life. The Atlanteans devote a sacred worship to our Mother-Ocean and share a libertarian mindset, egalitarian and fraternal, a sacred communion in both spiritual and material ways, made to nature and humanity, compassion, tolerance, mutual aid, physical and spiritual discipline, regardless of ethnicity, age, gender, religion, culture, financial wealth or nationality. Each Atlantean is deeply imbued with this requirement, as recalled the oath he swears when entering "in the waters of Atlantis." This fierce personal conviction is the result of an intimate inner journey. The transmission of this sacred worship is at the heart of the concerns and actions of Atlantis.

 

Libertarian and ascetic in his lifestyle, every Atlantean recognized himself in the "Code of Atlantis" that guide his thoughts and activities.

 

 

Legal:

The Principality is sovereign and independent of all spiritual and temporal powers. Although no territory on emerged lands, it boasts a subject of international law as a nation with a full functional sovereignty. This sovereignty extends to ships flying its flag as well as virgin and unoccupied territories that could be occupied peacefully, provisionally or permanently.

 

It adheres to the values ​​of the United Nations Charter, the Universal Declaration of Human Rights, and recognizes all international treaties. It supports non-sovereign peoples in their efforts to achieve independence and fight all forms of discrimination, especially towards other micronations.

 

It features heraldic arms and a flag, it issues official identity documents and passports for its members and their property, it beats its own currency.

 

Heraldry, symbols, flag:

The coat of arms of the Principality shows the golden trident of god Poséidon on an azure background, symbol of freedom all over our blue planet. It is crowned to signify the independence and the absolute sovereignty of the Principality. Its flag bears his image, every Atlantean can use freely.

 

The motto of Atlantis is "Askatasun eta errespetu". It permeates each Atlantean: freedom of everyone in accordance with the values of the Atlantean nation, respect all about others and our Mother-Ocean. The notion of conflict doesn't exist for the Atlanteans, nor competition, although the Atlantean' lifestyle is involved in sport activities by essence. Atlanteans believe in confidence, in loyalty, in compassion, in the common interest, and work to share our planet harmoniously and in a sustainable way. They do not practice any violence or proselytism of any kind. Consequently, the Principality is peaceful and non-violent, it maintains no army or police and is in peace with all people, identified organizations or not, peoples, nations, or states. It wants its members and itself are treated on the same way and defends his people against any aggression would be caused simply by belonging to the Principality.

 

The anthem of the Principality's "Imagine" by John Lennon.

Its currency is the cowry.

 

Nationality:

Accession to the Atlantean nationality is the right of soil, the right of blood, adoption by a prince Atlantean according to ancient custom, or naturalization requested y an applicant. Applicants for naturalization are subject to a probationary period under control of an Atlantean prince or princess, who vouches for them with his peers. The duration of this period can vary as needed in the opinion of those ones.

No consideration of ethnicity, property, birth, gender, culture, religion, philosophy or lifestyle is considered to benefit from the Atlantean nationality. Multiple nationality is a right for everyone.

The age of majority is set at fifteen.

 

 

Social organization:

Each Atlantean is godson of a citizen of the Principality, which is in charge to teach him the Code of Atlantis by word and example. Once this is completed and according to the decision of a Viceroy of the Sea, he became prince of the Principality and may sponsor in turn a godson. Strict equality is the rule among princes.

 

The filial bond between godsons and mentors is indissoluble and lasts for life, as the friendship between the princes together. The Atlanteans share everything, in an intimacy never achieved among other peoples. Each Atlantean undertakes his life in the service of his fellow citizens. So the community is welded in a long chain of individuals who support each other for life. Each Atlantean must support and divide the goods at its disposal with members of the Principality, and enjoys the same.

 

The highest authority of the Principality is placed in the hands of Viceroys of the Sea inherited by the ancient tradition, which have identical prerogatives and constitute the government of the community they represent "out of the waters of Atlantis ". Their authority can not be challenged on the outside. "In the waters of Atlantis", all decisions are made jointly.

 

The Viceroys jointly choose their successors in the ranks of princes and this choice remains secret until the time of next jousting, even for the selected ones. In due time, this is subject to all Atlanteans. In case of disagreement, the Viceroy perform a new designation that can not be questioned. In case of death, surviving Viceroys choose a successor to the deceased and submit to all Atlanteans. If disabling, they will conduct a new choice which is final.

 

 

The burden of Viceroy is not hereditary, it will terminate at the latest at the jousts of the seventy-five years of their holder. The titles and protocol remain, however, for former honorary.

The first Viceroy appointed by the Atlanteans up

on restoration of the Principality is Laird Lochwood Kaloni the Navigator.

 

Protocol:

"In the waters of Atlantis", all Atlanteans are equal to flirt and kiss, whatever their rank. The Viceroys receive the usual respect for marks due to sovereigns and are called "Sir" or "Majesty".

 

 

Atlantis Code:

All Atlanteans have the same rights and the same duties towards each other and towards the Principality. The Atlantis Code is a set of spiritual and moral unwritten rules summarized in the oaths pronounced by the Atlantean every year during the Jousts. It permeates their feelings and any of their actions. To swear is the spiritual bond which materializes the membership in the Principality, unites the Atlanteans and deepens the sense of fellowship. Viceroys ensure respect of these values and set new rules as needed. Oaths services be held at Jousts and whenever the Viceroys considered it necessary.

 

 

These rules aim to spiritual or bodily communion to the wonders of nature that humans are intimately a part; the intimate certainty of the fragility of our planet-ocean and the human condition; and the need for solidarity between humans by sharing material goods as tools for the group -this does not mean abandoning property, but sharing enjoyment. The Atlanteans share all the pleasures as the chores of life. Some of the rituals, strange to the untrained eye, are symbols of this practice of sharing and communion.

 

 

Trust between atlantean is one of the bases of the Code of Atlantis. It involves a voluntary obedience to the Viceroys or those they will designate as responsible during a determined action, without leading to blindness or loss of critical sense. It is symbolized by the full shaving of the bodies practiced together.

 

The exercise of thoughtful free-will is the other pillar of the Code of Atlantis. The members of the Principality are committed towards each other as humans never felt involved before, and it is the result of a personal and intimate choice. This fraternity is for life, as expressed in the oath at the atlantean baptism which marks the entrance of the new atlantean "in the waters of Atlantis."

 

The resulting activities of these rules relate to environmental protection, marine scientific research or humanitarian aid, they are determined by the Viceroys and done under the Atlantis Sea Guards authority. They could take place in conjunction with other human groups or organizations.

 

Jousts:

Each anniversary of the restoration of the Principality sees the opening of a period of festivities called Jousts. This is the time of baptisms, elevations in Poseidon Order, rendered accounts of past actions and navigations, the launch of new ones in favor of Mother Nature, the choice of their participants and their leaders, and if necessary the designation of successor of Viceroys.

 

 

Baptism and oaths:

Baptism is the first solemn moment of an Atlantean life. The ceremony took place in the strictest privacy at the dawn of the second day of Jousts and is chaired by the all the present Viceroys. Atlantean name of everyone is choose at the baptism, and the swearings of godsons and mentors bind them for life.

 

Package and dress code:

Each Atlantean minimizes its impact on the planet. He takes care to choose as many as possible healthy and natural products to feed, take care of his body and soul, and choose a ship as ha can control its discharges and environmental footprint. This set is its moral and material package. It should be light.

 

Atlantean dress code can vary according to the locations and local customs of the outside world that the Atlanteans were at heart to respect. "Out of the waters" of Atlantis, it consists of embroidered with the arms of Atlantis. The ancient kilt, called pareo lava-lava, sarong, or loincloth according to latitudes, is a favorite piece. It is worn with or without other clothes embroidered with the arms of Atlantis.

 

Between Atlanteans - "in the waters of Atlantis" - to erase all parasite signs from outside and whatever the rank of the beneficiaries, the dress code of Atlantis is nudity.

Les navires battant pavillon de la Principauté peuvent participer à des missions environnementales, scientifiques ou humanitaires, au choix des princes atlantes qui en sont propriétaires ou affréteurs. Pour cela, la Principauté s'est dotée d'un corps maritime sous statut civil composé de navires et de leurs équipages : les

 

Atlantis Sea Guards.

 

Les navires atlantes opérant au sein de ce corps arborent un symbole distinctif formé de bandes inclinées transversales bleue, jaune, et bleu ciel, de largeur décroissantes, situées au tiers avant de la coque du navire, et du marquage Atlantis Sea Guards de chaque côté . En cas de regroupement de moyens pour une action déterminée, ces navires pourront se voir dotés d'un numéro d'ordre.

 

Gràce au corps des Atlantis Sea Guards, la Principauté peut participer, soutenir, ou parrainer, les activités environnementales, scientifiques ou humanitaires menées par d'autres nations ou par toute organisation non gouvernementale, quels qu'en soient le statut ou la nationalité. Parmi celles-ci, le développement de l'utilisation de voiliers pour assurer un transport maritime propre sans émissions de gaz polluants ou à effets de serre est en première ligne des préoccupations de la Principauté. Elle soutient toutes les inititatives dans la sphère d'influence du transport éthique et écologique.

 

Enfin, la Principauté peut opérer en tant que de besoin et sur sa seule initiative, par elle-même en tant qu’État ou sur décision de citoyens volontaires, des missions environnementales, scientifiques ou humanitaires, au profit du littoral ou des eaux limitrophes de certains territoires, atlantes ou non atlantes, dans ce dernier cas en liaison opérationnelle avec les pouvoirs politiques concernés.

Vessels flying the flag of the Principality can participate in environmental, scientific or humanitarian missions, according to the choice of Atlantean princes who are the owners or charterers of these vessels. For this, the Principality has a multi-purpose maritime guard composed of vessels and their crews under civil status: the

 

Atlantis Sea Guards.

 

Atlantean vessels operating within that corps display a distinguishing symbol formed of blue, yellow, and sky blue inclned bands, of decreasing width, located in the front third of the ship's hull, and Atlantis Sea Guards marking each side . If grouped together for a particular action, these ships could be equipped with a serial number.

 

 

With the Atlantis Sea Guards, the Principality can participate, support or sponsor, environmental, scientific or humanitarian conducted by other nations or non-governmental organization, regardless of their status or nationality. Among these, the development of using sailboats to ensure clean and fair maritime transport without emissions of polluting or greenhouse gases is at the forefront of the Principality's concerns. She supports all initiatives working in the ecological and fair trade sphere of influence.

 

Finally, the Principality can operate on its own initiative, by itself as a state or under decision of citizen volunteers, to environmental, scientific or humanitarian missions in favor of the coast or boundary waters of Atlantean or not Atlantean territories, in the latter case in connection with he local political authorities concerned.

Considérant la légitimité de récompenser les services éminents rendus à la Principauté aussi bien par des princes atlantes que par des ressortissants étrangers d'autres nationalités ;

 

Considérant l'édification que les citoyens atlantes comme ceux de l'ensemble des autres nations pourront tirer de tels maîtres et l'enseignement ainsi offert aux générations futures en valeurs spirituelles et gages d'efficacité ;

 

La Princicpauté établit un Ordre de Chevalerie à vocation honorifique, le

 

Noble Ordre de Poséidon.

 

L'Ordre est composé de Chevaliers et Commandeurs. Il est placé sous la direction d'un Grand-Maître assisté par un Grand-Chancelier pour l’exécution des affaires courantes.

 

Le Grand-Maître est l'un des Vices-Rois de la Mer et choisi par eux.

 

Le Grand Chancelier est désigné par le Grand Maître parmi les Commandeurs de nationalité atlante.

 

Sont Commandeurs les Chevaliers ayant démontré leur sens élevé des responsabilités, leur efficacité sur le terrain, leur foi en la Principauté, leur abnégation envers leurs prochains, et leur charisme en tant que meneur d'hommes.

 

Sont Chevaliers les princes atlantes ou les étrangers ayant accomplis une action déterminante pour la nation atlante ou pour Dame Nature.

 

L'appartenance à l'Ordre ne se sollicite pas. Elle est le fait exclusif du Grand-Maître, de son propre chef ou sur suggestion des Vices-Rois ou des autres membres de l'Ordre. Sa décision est sans appel. L'appartenance à l'Ordre est à vie, sauf destitution prononcée par le Grand Maître. Entre atlantes, l'appartenance à l'Ordre n'octroie aucun privilège particulier : la stricte égalité demeure la règle absolue de la Principauté.

 

L'appartenance à l'Ordre est rendue publique par le port d'une médaille portée en cravate représentant un Chevalier atlante armé de son trident chevauchant un cheval de mer. Elle donne droit au port du Trident de Poséidon.

 

La cravate de Chevalier est de couleur bleu argenté. La cravate de Commandeur est de couleur argent. La cravate de Grand-Maître est de couleur or. La cravate de Grand Chancelier est d'argent barrée d'un galon d'or.

 

Les insignes de l'Ordre sont remis aux récipiendaires lors d'une cérémonie d'Adoubement qui a lieu le soir du deuxième jour des Joutes ou à une date choisie par le Grand Maître pour les Princes Atlantes, ou à toute autre date pour les ressortissants étrangers. La tenue à porter pour cette cérémonie est choisie de même par le Grand Maître. Le port de ces insignes est obligatoire lors des cérémonies, baptêmes, adoubements et prestations de serment.

 

Après leur adoubement, les membres de l'Ordre sont appelés selon leur titre par tous les citoyens de la Principauté, à l'exception du Grand-Maitre.

 

Les atlantes élevés à la distinction de membres de l'Ordre peuvent désigner un filleul comme Écuyer, ou tout postulant à la nationalité atlante s'ils n'en ont pas, chargé de les assister lors des cérémonies comme lors de leurs navigations selon leur choix personnel. Si celui-ci est âgé de moins de quinze ans, il sera qualifié de Page.

 

Les Chevaliers étrangers pourront devenir citoyens de la Principauté, selon les procédures habituelles d'adoption ou de naturalisation. Ils ne pourront avoir d’Écuyer qu'une fois reconnus comme Prince de la Principauté.

Pour tous renseignements concernant la Principauté, prière d'utiliser le formulaire ci-joint.

 

For more informations, please use the form hereafter.

Considering the need to reward outstanding services to the Principality provided by Atlanteans or foreigners of all nationalities;

 

Considering it is legitimate to distinguish those who have given this services and the teachings such masters can give to the future generations who could find there spiritual, practical examples, and lifestyles;;

 

The Principality establishes an Honorary Order of Chivalry called

 

Noble Order of Poseidon.

 

The Order is composed of Knights and Commanders. It is under the leadership of Grand Master assisted by a Grand Chancellor for the execution of its current business.

 

The Grand Master is one of the Viceroys of the Sea and chosen by them.

 

The Grand Chancellor is appointed by the Grand Master among the Commanders of Atlantean nationality.

 

Commanders are the Knights who have demonstrated their sense of responsibilities, their effectiveness, their faith in the Principality, their selflessness toward her future, and their charisma as a leader.

 

 

Knights are Atlantean princes or foreigners who have made a decisive action for the Atlantean nation or Mother Nature.

 

Membership in the Order is the fact of the Grand Master, on his own or on a proposal emanating from the Viceroys or members of the Order. His decision is final. Membership in the Order is for life, except dismissal pronounced by the Grand Master. Membership in the Order does not grant any special privileges. The strict equality between Atlantis remains the rule.

 

Membership in the Order is made public by a medal representing an Atlantean Knight armed with his trident riding a sea horse ; and by wearing a sword.

 

The Knight ribbon is silvery-blue. The Commander ribbon is silver. The Grand Master ribbon is gold. The Grand Chancellor ribbon is silver barred with gold braid.

 

Medals and swords are presented to recipients during a Knighthood ceremony which take place in the evening of the second day of Jousts for the Atlanteans Princes, or at any other date for foreigners, by decision of the Grand Master. Wearing them is mandatory to the official ceremonies of the Principality, baptisms, Knighthood and swearing.

 

After their dubbing, the members of the Order are called by title by all citizens of the principality, with the exception of the Grand Master.

 

The members of the Order can transmit their values and education to a Squire assigned to assist them in ceremonies and during their navigations. If he is under the age of fifteen, age of majority Atlantean, he is called Page.

 

Foreign Knights can become citizens of the Principality, according to the usual procedures of adoption or naturalization. They could have a Squire once recognized as Prince of the Principality.